Les clés pour bien choisir sa formation

L’orientation est passage obligé pour mieux choisir sa formation. Il est toutefois indispensable de réaliser des recherches plus approfondies concernant l’école à intégrer ainsi que les débouchés liés. Voici comment ne pas se tromper sur le choix de sa formation.

Approfondir ses recherches concernant la formation convoitée

Il s’agit d’une erreur de se contenter d’obtenir les « objectifs » et le « contenu » d’une formation. Il faut également s’assurer qu’à la fin de son cursus, les chances d’accession à un métier soient réelles.

Il convient donc de se demander, avant de s’inscrire, si la formation permet d’obtenir les compétences exigées pour le métier de ses rêves. Le mieux est de poursuivre une formation professionnalisante pouvant proposer des stages ou une formation en alternance.

Vérifier la reconnaissance de l’école

La vérification de la reconnaissance de l’école est un must. Cela revient à savoir si l’école délivre des diplômes reconnus, des titres RNCP, ou dispose d’accréditations.

Pour ce faire, il ne faut pas hésiter à mener sa propre enquête auprès des anciens diplômés, mais aussi des professionnels du secteur. Par exemple, si vous ciblez un organisme de formation basé à Lyon, n’hésitez pas à retrouver les « anciens » pour en savoir plus.

Si l’université collabore avec des sociétés partenaires ou des universités situées à l’étranger, cela peut être un atout supplémentaire. Lors d’un salon d’orientation, il est possible de recevoir un maximum d’informations sur la formation envisagée.

S’informer sur les conditions d’admission

Une école peut être très sélective sur le choix de ses futurs étudiants. Il faut donc se demander si l’on dispose des prérequis pour y accéder. Il est également conseillé de savoir si une période de remise à niveau est prévue au début du cursus.

Dans le cas où l’école est uniquement accessible sur concours, il faut bien estimer ses chances de réussir avant de se lancer. Avant d’intégrer une école, il faut aussi tenir compte de son coût. En effet, il n’est pas rare que certaines écoles coûtent plusieurs milliers d’euros par an.